1118

Les Templiers

Fondation de l'Ordre des "Pauvres Chevaliers du Chist et du Temple de Salomon ", chargé de protéger les lieux saints et les pélerinsse rendant à Jérusalem.
Hugues de Payns fut le premier Grand Maître
Les Templiers étaient des moines soldats.

1129

Les Templiers

Le Concile de Troyes a fourni des règles à l'Ordre de Temple, concilier l'idéal du moine et celui du combattant.

1136

Les Templiers

Robert de Craon est à la tête de l'Ordre du Temple.

1136

Les Templiers à Richerenches

Arnaud de Bedos (frère catalan) est arrivé en Provence pour recruter d'autres templiers, pour rechercher des dons et implanter une commanderie. Il arrive à Saint-Paul-Trois-Châteaux ; il est reçu par lèvèque Pons de Grillon qui insite les seigneurs de la contrée à faire des donations.
Les Bourbouton offrent leurs terres au lieu-dit "Ricarencis" (Richerenches). Les travaux de la Commanderie furent rapidement entrepris et menés à bien.
L'Eglise Templière fut également construite.

Il est à noter également qu'avant cette époque existait la Chapelle St Alban et un Prieuré Clunisien jamais localisé.

1137

Les Templiers à Richerenches

Construction de l'Abbaye Cistercienne d'Aiguebelle (située à 20 km de Richerenches) ; elle avait sans doute des liens avec Richerenches

1138

Les Templiers à Richerenches

Huguo de Bourbouton entre dans l'Ordre comme frère chevalier.
Visite à Richerenches de Robert de Craon, Grand Maître de l'Ordre.
Hugo de Bourbouton donne tous ses biens au Temple.

1145

Les Templiers à Richerenches

Hugo de Bourbouton devient Commandeuret entreprend de grands travaux d'assèchement des marécages et de mise en valeur des terrains.
Fin du lignage des Bourbouton.

Richerenches "ferme modèle"

Suite aux dons et plus tard aux achats de terrains situés sur de nombreux villages, une grande ferme se développe, production de légumes, céréales, moutons (laine), chevaux, des moulins, des arbres fruitiers et des vignes.
La Commanderie fut la plus importante de Provence et compte jusqu'à 275 membres et ne cessa de s'agrandir.
Les Templiers devinrent également des banquiers, dépôts de fond, prêts, avance, cautions et partage d'espèces. Banquiers des Rois de France, ils administraient les ressources financières destinées aux croisades.

Le Roi d'Angleterre Henri II confia une partie de son trésor aux templiers.
Des particuliers utilisèrent leurs services bancaires.

1136

Les Templiers à Richerenches

Début des Travaux de la Maison Templière :
Bâtiment simple et modeste en moellon de de petit appareil et même de galets, mais important par son ampleur 30m X 7m, une voûte inférieure (arrachements visibles). Au niveau supérieur, sans doute une charpente et toiture classique.
Rapidement, des problèmes de stabilité sont apparus, l'étage a été reconstruit, surélevé et embelli. Des puissants contre-forts sont construits pour assurer la stabilité du bâtiment qui passe alors à 31.90m X 10.65m. Une voûte en berceau brisé remplace la charpente.
L'usage de ce bâtiment était sans doute agricole dans la partie basse et d'habitation à l'étage, peut-être celle du commandeur.

1307

Les Templiers à Richerenches

Arrestation des Templiers, sous le Roi Philippe Le Bel et le Pape Clément V

1312

Les Templiers à Richerenches

Abolition de l'Ordre du Temple

1314

Les Templiers à Richerenches

Le Grand Maître Jacques de Molay péri sur le bucher.
Les biens des Templiers furent remis aux hospitaliers de St-Jean-De-Jérusalem, en 1317, ceux-ci les cédèrent au St-Siège en Avignon.
Les Papes ont délaissé Richerenches, pratiquement inhabité. Il fut acheté en 1476 par le Cardinal Julien de la Rovere (futur Pape Jules II) qui le céda à sa fondation : le Collège de Roure (dont nous possèdons toujours le blason : le chène).

1502

Les Templiers à Richerenches

Il est passé un acte d'habitation entre le Collège de Roure et une dizaine de fammiles, à charge pour elles de reconstruire le village sur les ruines de la Commanderie Templière et d'exploiter les terres moyennant des redevances.

1502 - 1602

Les Templiers à Richerenches

Construction du village actuel terminé par l'église a une nef
De l'époque templière subsiste : l'abside de l'église actueel, le bas de la porte du beffroi et la "Maison Templière".

2006

Les Templiers à Richerenches

Étude archéologique et architecturale de la Maison Templière réalisée par Jean-Marc Mignon et Damien Carraz.